LES SIGNES INDIQUANT UNE INTOLÉRANCE AU GLUTEN

De plus en plus de personnes présentent désormais une intolérance au gluten. Ce dernier constitue la plupart des aliments, dont le pain, les pâtes, et même les conserves.

D’un côté, il est particulièrement bénéfique grâce à sa protéine, mais de l’autre, sa consommation se voit comme un danger pour ceux qui ne supportent pas le nutriment.
L’intolérance peut se présenter sous de simples malaises ou des maladies plus graves.

Comment reconnaître une intolérance au gluten ?

Le symptôme dépend de l’âge ainsi que la maladie en question. Ils peuvent être plus discrets chez les uns tandis que pour les autres ils sont plus apparents.

Pour les enfants, l’intolérance au gluten se fait remarquer dès la diversification alimentaire. Cela se traduit en premier lieu par une forte diarrhée, un ballonnement et des douleurs intestinales chez les petits.

Dans les cas les plus graves, ces derniers présenteront un grand retard de croissance ou même un retard de la puberté chez les adolescents. Pour les adultes, les symptômes sont plus ou moins identiques, avec des ballonnements, des douleurs au niveau de l’abdomen et des vomissements.

En revanche, des anomalies plus graves comme la dépression, la dermatite hyperpeptique et même l’épilepsie peuvent être des signes de cette intolérance.

Diagnostic de l’intolérance au gluten

Pour diagnostiquer cette intolérance, il est nécessaire de faire des prélèvements et différents examens.
Le premier consiste à vérifier dans le sang l’existence d’anticorps qui se battent contre la maladie.
La biopsie intestinale permet également de vérifier la présence de cette maladie dans l’organisme du patient.

Pour soutenir financièrement les intolérants au gluten, la sécurité sociale met en avant un système de prise en charge. Cela consiste à rembourser une partie du prix du produit à consommer qui est fixé à 33, 56 euros pour les enfants de moins de 10 ans et à 45,74 euros pour ceux qui dépassent cet âge.

Enfin, pour les malades, il est essentiel de suivre un régime alimentaire très strict sans gluten. Il est donc important d’éviter les aliments à base de seigle, d’avoine, de blé, d’orge ou encore de triticale. L’organisme a également besoin d’apports en fibres alimentaires.

(Visited 5 times, 1 visits today)
Article précédent Article suivant

Articles similaires

Pas de commentaires

Laisser un commentaire